graffiti_pompeiani

correspondance entre des élèves d'Egletons et des élèves de Frigento et de Pietradefusi.

20 février 2006

Maison traditionnelle

En Corrèze, l'habitat traditionnel, c'est la ferme. Elle est bâtit en pierres, et recouverte en ardoise, ou en chaume ou en lauze, selon les matières premières à disposition. 3947_0

Une famille conséquente y habitait puisque toutes les générations y étaient représentées. Il n'était pas rare ici non plus d'avoir sous le même toît 10 personnes qui vivaient.

En général, elle n'avait qu'un rez-de-chaussée pour habiter. Et au mieux deux ou trois pièces dans ce rez-de-chaussée. La salle principale, c'était la cuisine. Elle se caractérisait par deux éléments traditionnels :

- la bassière : une sorte d'évier dont les eaux s'évacuent par un petit trou dans le mur, directement à l'extérieur :

bassiere3

-Le cantou : une très grande cheminée dans laquelle il est possible de se tenir debout. (Elle dépasse souvent 2m50 de longueur, 1m 80 de hauteur et 1m de profondeur...) C'était le seul endroit chauffé de la maison. C'était aussi là que l'on faisait la cuisine, et que l'on travaillait... :

cantou

Ce mode de chauffage a un gros inconvénient : il est peu efficace et il fume beaucoup.

Voici une photo ancienne d'une cuisine -dans ce cas il n'y avait qu'une seule pièce d'habitation.-:int1902

Et une plus moderne :

attach11

La chambre n'était pas chauffée. (Autrefois on glissait dans les lits une brique chaude, ou une bouteille fermée pleine d'eau chaude, et on se couvrait d'un énorme édredon en duvet d'oie...). Dans les maisons les plus pauvres, elle n'est séparée de l'étable attenante que par quelques planches de bois. Dans ce cas, la chaleur des animaux servait de chauffage.

Donc, comme vous l'avez compris, juste à côté de la maison, on a des bâtiments utilitaires : une grange, des étables (vaches, volailles, lapins et cochons), un puîts, un four à pain mais aussi des séchoirs soit pour les plus anciens des séchoirs à chataîgnes (nourriture de base jusqu'à l'arrivée de la pomme de terre), ou plus récents et incorporés dans les granges, des séchoirs à tabac.

Sous la maison, il peut arriver qu'il y ait une cave enterrée. Au-dessus de la cuisine, on a un grenier pour y entreposer du grain. (blé tendre, seigle, sarrazin...)

Aujourd'hui ce type de maison est assez rare tel quel. Le confort et la modernité l'ont transformé, et heureusement. Toutefois il intéresse beaucoup les étrangers (Anglais, et Hollandais, principalement...) qui trouvent cela charmant et qui se précipitent pour acquérir des vieilles fermes même en très mauvais état, afin de les restaurer.

Posté par Magister_galli à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire