graffiti_pompeiani

correspondance entre des élèves d'Egletons et des élèves de Frigento et de Pietradefusi.

18 septembre 2006

Se soigner avec le vin.

Quand les médecins conseillaient le vin. Du Regimen sanitatis salernitanum (sec. XIII), poème en hexamètres, synthèse de l'enseignement de l'École Médical Salernitana, célèbre dans le Moyen-Âge:

      De ordine iusto
Persica cum musto vobis datur ordine iusto.
sumere sic est mos: nucibus sociando racemos
passula non spleni, tussi valet, est bona reni.
XLIII
      De musto
Provocat urinam mustum, cito solvit et inflat.

      De vinis
Vina probantur odore, sapore, nitore, colore.
si bona vina cupis, haec quinque probantur in illis,
fortia, formosa, fragrantia, frigida, frisca.
   
      De vino candido et rubeo
Sunt nutritiva plus dulcia candida vina.
si vinum rubeum nimium quandoque bibatur,
venter stipatur, vox limpida turbificatur.

Posté par graffiti_pompei à 23:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Tant d'intérêt pour le vin...
    Ne serait-ce pas la période des vendanges ???
    Quel est le vin le plus connu près de chez vous ?
    Chez nous, le plus proche, c'est le "Cahors" : un vin rouge assez rustique, mais pas mauvais quand même...
    On vous fera goûter (aux adultes, bien sûr...) quand vous viendrez.
    C'est d'ailleurs un vin implanté par les Romains ...

    Posté par Magister Galli, 20 septembre 2006 à 17:46
  • Vinalia

    Vous rappelez la lutte d'Ulysse avec le Cyclope Polifemo (Odyssée, IX); celui-là fut la collision premier entre deux différentes manières d'alimentation. Ulysse offre à Polifemo du vin qui le Cyclope n'a jamais bu, parce qu'il boit lait seul. Cette fois gagna le vin!
    Dans l'Italie méridionale (Magna Graecia) la vigne et le vin ils ont une tradition millénaire. La province d'Avellino, en Campanie, aujourd'hui il vante trois vins excellents: deux blancs, le "Fiano" et le "Greco di Tufo" et un rouge, l'"Aglianico di Taurasi". Le Fiano (Apianum) dériverait son nom, comme Plinio Senior dit, des abeilles qu'elles étaient attirées particulièrement de ces raisins. L'autre vin blanc déjà dans le nom il dit son origine, avec l'addition du nom du pays où il est produit ( en sec. XIX et dans la première moitié du siècle dernier ce pays, Tufo, était célèbre pour les mines de soufre). De la Grèce on soutient que le cépage du vin rouge vienne aussi; en effet quelques-uns soutiennent qui soit corruption du nom Hellenico.
    Une comparaison entre les vôtres et nos vins? Naturellement à table et... avec le poète Orazio, juge virtuel. Et les élèves...? Spectateurs seuls, comme supporter d'une compétition de football.

    Posté par Petronius, 20 septembre 2006 à 22:03
  • De vino

    Evidemment qu'une comparaison entre nos vins respectifs serait une bonne idée... Mais je me demande si la présence des élèves à cette lutte serait la bienvenue ?

    Les vins blancs, dont tu me parles, Pétronius, sont doux ou secs ? Ici il reste une petite trace de la culture latine... Les vieux paysans font du vin paillé : ils cueillent les grappes, les font sécher trois mois sur de la paille, puis les pressent, et en font un vin très doux, très sucrés... Columelle, je crois, parle de cette technique dans son traîté.
    On a aussi, -mais c'est très rare, et plutôt gallo-romain- une production surprenante : de l'hydromel, du vin de miel... C'est assez étrange, mais pas mauvais.
    Si un jour nous nous rencontrons j'en trouverai bien une bouteille...

    Ah au fait, plutôt qu'Horace pour juge... moi, je préférerais Virgile, qui dans ses géorgiques a tant vanté les miracles de la terre.

    Merci d'avoir écrit en Français.
    A bientôt.

    Posté par Magister Galli, 21 septembre 2006 à 10:44

Poster un commentaire