graffiti_pompeiani

correspondance entre des élèves d'Egletons et des élèves de Frigento et de Pietradefusi.

12 mars 2006

Nouvelle question.

Cari amici Italiani !

Abbiamo ancora una domanda...

Nous continuons à traduire les graffiti de Pompéi, et nous avons un petit problème de dictionnaire.

AE, 1950, 00167 : Fullones ululam[que] cano non arma virum(que)

Pour Fullones on ne trouve pas de traduction vraiment satisfaisante : si ululam (toujours d'après le dictionnaire) est un oiseau, que peuvent être ces Fullones ? Le plus logique semble être "scarabées" (scarabei), mais...

Auriez-vous une idée ?

On essaiera de publier une première série de graffiti d'ici à la fin de la semaine...

A presto, spero.

Posté par Magister_galli à 21:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Fullones

    La tua proposta di tradurre "fullones" con scarabei (con questa accezione il nome si trova in Plinio)risponde ad un criterio logico; ma l'interpretazione del passo è più semplice. Riporto la traduzione in italiano del graffito fatta da un illustre latinista, Luca Canali, e pubblicata nel volume "Graffiti latini", Rizzoli, Milano, 2001:
    CANTO I LAVANDAI E LA CIVETTA, NON L'ARMI E IL GUERRIERO.
    Buon lavoro!

    Posté par Hirpinus, 12 mars 2006 à 23:57
  • Merci !

    Merci pour ces éclaircissements... Nos dictionnaires (c'est-à-dire Gaffiot, en France c'est le plus important) ne relevaient pas ces nuances.
    On aura sûrement d'autres questions pour le reste de la liste de graffiti.
    A bientôt.

    Posté par F. DELOLME, 14 mars 2006 à 09:50

Poster un commentaire